J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Confronté à la rudesse de l’Aubrac, un seigneur flamand en route vers Compostelle fit vœu de fonder un établissement pour porter secours aux pèlerins. C’est l’origine de la domerie d’Aubrac (monastère fondé au début du XIIe s. par l’abbaye de Conques) qui se maintint, tant bien que mal, jusqu’à à la Révolution.

La cloche de la domerie (campana dels perduts) sonnait pour les pèlerins (romius) égarés dans le brouillard ou la tempête et les pèlerins de passage avaient droit à un pain qui leur est délivré à la Porte de la Miche (Pòrta de la Micha).

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Berthe AMPOULIER

née Carrié en 1922 à Condom d'Aubrac.

Transcription

Occitan
Français
« Aquò fa dos o tres ans qu’aquò exista, aquò d’aquí. E n’i a de mai en mai de marchurs mès de d'abans i aviá pas res. Aquò se coneissiá pas. Mès, al debut, n’i aviá pas bientes mès, ara, n'i a d’anciens, n'i a de joves, i a de tot. »
Les pèlerins
« Ça fait deux ou trois ans que ça existe, ça. Et il y en a de plus en plus des marcheurs mais avant il n’y avait rien. On ne remarquait rien. Mais, au début, il n’y en avait pas beaucoup, mais maintenant il y a des anciens, des jeunes, il y a de tout. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...