Las pèiras de veren

Collecté en 2000 Sur la Commune de Condom-d'Aubrac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

De tout temps, on a prêté aux pierres particulières – comme les haches de pierre polie, les nodules, les météorites – des vertus protectrices ou curatives. Il existe encore quelques-unes de ces pierres sur le canton de Saint-Chély d’Aubrac. Leur origine reste entourée de mystère. Outre les pèiras de veren qui guérissent les piqûres d’insectes ou les morsures de vipères, il existe aussi des pèiras pels uèlhs qui enlèvent les poussières sous les paupières.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

JULIETTE GASQ

née Minisclou en 1921 à La Poujade de Condom.

Transcription

Occitan
Français
« Aquò èra de pèiras que ma bèla-maire me donèt. N’aviá eritat d’una vesina. Quand mori(gu)èt las li balhèt. Soi-disant que aquò èra contra los venins,los verens. Se una vipère vos morsava o una blandre o sai pas qué. »
Les pierres à venin
« C’était des pierres que ma belle-mère me donna. Elle en avait hérité d’une voisine. Quand elle mourut, elle les lui donna. Soi-disant que c’était contre les venins. Si une vipère vous mordait ou une salamandre ou je ne sais pas quoi. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...