Las pèiras de veren

Collecté en 2000 Sur la Commune de Condom-d'Aubrac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

On disait que certaines pierres avaient le pouvoir de neutraliser l'action d'un venin.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

RAYMOND MERCUI

né en 1929 à Aunac de Condom.

Transcription

Occitan
Français
« Oui, a Cantamessa, i a Mirabèl de La Còsta, a Cantamessa, que n'a una, una pèira que lo monde utilisavan, enfin quand èran estats picats o qu'avián reçauput una verenada. Parlavan de la pèira de Cantamessa.
Alara, en principe, aquela pèira, la confiavan pas a n'impòrta qual. I caliá anar. M'enfin, dels còps, quand mème la prestavan a quauqu'un de confiença e la passava sus una bèstia o… principalament sus una bèstia.
Soi-disant,aprèssa, bon,aquela pèira, quand l'avián passada, la metián dins un bòl de lach e soi-disantque vesián un pauc la fòrma d'una sèrp, d'un grapald o maitas bèstias qu'avián provocat la verenada. »
Les pierres à venin
« Oui, à Cantemesse, il y a Mirabel de La Coste, à Cantemesse, qui en a une, une pierre que les gens utilisaient, enfin quand ils avaient été piqués ou quand ils avaient reçu du venin. Ils parlaient de la pierre de Cantemesse.
Alors, en principe, cette pierre, ils ne la confiaient pas à n’importe qui. Il fallait y aller. Mais enfin, parfois, quand même, ils la prêtaient à quelqu’un de confiance et il la passait sur une bête ou... principalement sur une bête.
Soi-disant, ensuite, bon, cette pierre, quand ils l’avaient passée, ils la mettaient dans un bol de lait et ils voyaient soi-disant un peu la forme d’un serpent, d’un crapaud ou d’autres bêtes qui avaient provoqué l'envenimation. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...