Las laucièiras

Collecté en 2000 Sur la Commune de Condom-d'Aubrac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Pour capturer les loups, on creusait des fosses appelées laucièiras, gófias ou lobatièiras. Il y en eut en Rouergue jusqu'au début du XXe siècle. La généralisation des armes à feu et l’emploi de la strychnine vinrent à bout de l’espèce.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

LOUIS VAYSSET

né en 1918 à Auriech de Condom.

Transcription

Occitan
Français
« Assajavan de los atrapar. Quand i aviá pas de podra, los atapavan amb… dins de traucs que fasián. Bastissián d’un costat e i aviá lo ròc de l’altre e aquò fasiá… apelavan aquò una laucièira, per que lo lop i davalèssa dedins. Metián quauquas bròcas dessús, fasián aquò al ras d’un passatge e mèmes arrinjavan que lo lop calguèsse que passèsse a-n-aquel passatge, e lo lop davalava dedins, podiá pas tornar sortir.
Las ai avudas vistas, aumens tres o quatre, dins lo país, quoi. Oh oui ! »
Les pièges à loups
« Ils essayaient de les attraper. Quand il n’y avait pas de poudre, ils les attrapaient avec... dans des fosses qu’ils faisaient. Ils bâtissaient d’un côté et il y avait le rocher de l’autre et cela faisait... ils appelaient ça une laucièira,pour que le loup y tombe dedans. Ils mettaient quelques branches dessus, ils faisaient ça près d’un passage et ils arrangeaient même pour que le loup ait à passer à ce passage, et le loup tombait dedans, il ne pouvait pas ressortir.
Je les ai eu vues, au moins trois ou quatre, dans le pays, quoi. Oh oui ! »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...