La pèira de Cantamessa

Collecté en 1998 par IOA Sur les Communes de Condom-d'Aubrac, Espalion Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

De tout temps, on a prêté aux pierres particulières – haches de pierre polie, nodules, météorites – des vertus protectrices ou curatives.

Il existe encore quelques-unes de ces pierres sur le canton de Saint-Chély d’Aubrac.

Leur origine reste entourée de mystère. Ont-elles été achetées dans les temps anciens à des camelots ? Se sont-elles transmises de génération en génération depuis des temps immémoriaux ? Ont-elles été rapportées de lointaines contrées par quelque missionnaire ou quelque aventurier ?

Quoi qu’il en soit, chaque pierre est différente des autres par sa forme, sa taille et sa couleur. Chacune a son histoire propre et une fonction bien établie.

Outre les pèiras de veren qui guérissent les piqûres d’insectes ou les morsures de vipères, il existe aussi des pèiras pels uèlhs qui enlèvent les poussières sous les paupières.

Ethnotexte

JOSEPH MIRABEL

né en 1939 à Auriech de Condom d'Aubrac.

Transcription

Occitan
Français
« Aquò’s una pèira que ven de Bonaval. Mon grand-paire i aviá una sòrre. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...