Verger (verdièr) de cerisiers (cerièis) en fleurs, avril 2003

Collecté en 2003 Sur la Commune de Compeyre Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Verger (verdièr) de cerisiers (cerièis) en fleurs, avril 2003

Les cerises étaient souvent des cerises sauvages, les guignes (guinas). Il y avait aussi de gros guins (guindols) que l’on conservait dans de l’eau-de-vie.
Certains arbres étaient greffés pour produire des bigarreaux plus ou moins commercialisés : la conquesa à Conques (Concas,) la cirièira de Tolosa à Balaguier sur Rance (Balaguièr de Rance) et, surtout, les variétés de la vallée du Tarn dans le Millavois (Milhavés), autour d’Aguessac (Agassac), La Cresse (La Cressa), Paulhe (Paulhe) et Rivière sur Tarn (Ribièira de Tarn)… Parmi les plus connues, il y avait l’alzonesa et la cirièira de Jerusalèm.
Villecomtal (Vilacomtal) pour le Ruthénois (Rodanés) et La Selve (La Selva) pour le Ségala (Segalar) étaient également des lieux de production.
Les ribièiròls venaient vendre des cerises aux montanhòls lors des processions qui avaient lieu pour les biens de la terre au mois de juin.

Compèire, abrial de 2003

Photo

 Verger (verdièr) de cerisiers (cerièis) en fleurs, avril 2003
© Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...