L'estiu passat…

Collecté en 2003 Sur la Commune de Compeyre Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Lucien a appris cette chanson à l'école publique de Compeyre auprès de Mme Guirald, son institutrice.

Dans les chansons comme dans les contes, le loup incarne bien sûr la bête sauvage et féroce mais également le prédateur masculin.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

LUCIEN SOULIÉ

né en 1927 à Compeyre.

Transcription

Occitan
Français
« L’estiu passat, un ser Joaneta,
Quand agèt claus anèt tot drech,
Dins lo boscàs tota soleta,
Far una culhida d’amoretas.

Al solelh picavan las oras,
Mès Joaneta disiá :
“Qunt plaser de manjar d’amoras,
Totjorn ne manjariái…”

Pastras, Joanetons e Joanetas,
Que vos risètz de las mamàs,
S’anatz vos passejar soletas,
Quand ven la nuèch, gara al lopàs.

Mès s’anatz per culhir d’amoras,
Aval dins lo boscàs,
Pastretas, tornatz a bona ora,
O ne tornaretz pas… »
L'été dernier…
« L'été dernier, un soir Jeannette,
Quand elle eut rentré ses bêtes alla tout droit,
Dans le grand bois toute seulette,
Faire une cueillette de petites mûres.

Au soleil les heures sonnaient,
Mais Jeannette disait :
“Quel plaisir de manger des mûres,
Toujours j'en mangerais…”

Bergères, Jeanneton et Jeannette,
Qui vous moquez des mamans,
Si vous allez vous promener seulettes,
Quand vient la nuit, gare au grand loup.

Mais si vous partez pour cueillir des mûres,
Là-bas dans le grand bois,
Petites bergères, revenez de bonne heure,
Ou alors vous n'en reviendrez pas… »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...