Lo grand-paire teisseire

Collecté en 1998 par IOA Sur la Commune de Colombiès Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Il y avait des ateliers de tisserands (teissedres, teisseires, teissièrs) dans presque tous les villages. Les draps (lençòls) en chanvre étaient rêches et il existait des moulins à foulon (molins paraires, molins combaires) pour parer les pièces de tissus. Avec l'arrivée de la mécanisation, les filatures (filaturas, mecanicas) remplacèrent les ateliers de tisserands.

Le travail du chanvre, bien représenté au Musée du Ségala à Pradinas, comportait, après la culture et la récolte, le rouissage, le séchage, le broyage, le cardage, la filature et le tissage.

Ethnotexte

Paul (Germain) TAURIAC

né en 1901 à Gaujac de Colombiès.

Transcription

Occitan
Français

« Lo miu grand-pèra èra especialista d’aquò. Fasiá de fial per far de tela de cambe per far de camiàs, de calças, de lençòls, tot. Aicí, tot lo monde aviá son talhièr e fasiá la tela. A-n-acò de Tornièr, me rapèli que la fasián, la tela. Sabi que i aviá de fials los uns contra los autres e un rotlèu que tornejava. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...