Lo caul d'ase pel somés de las vacas

Collecté en 1998 par IOA Sur la Commune de Colombiès Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Face au manque de ressources vétérinaires, on utilisait beaucoup les plantes médicinales : tanaisie (tanarida), sauge (sàuvia), mauve (malva), houx (grifol), hellébore (pissacan)…

La mammite est appelée missant mal.

Ethnotexte

GEORGES FERRAND

né en 1935 à Gipoulou de Colombiès.

Transcription

Occitan
Français

« Fasián de tisana ambe de caul d’ase per adocir lo somés de las vacas. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...