Totsants

Collecté en 2000 par IOA Sur la Commune de Clairvaux-d'Aveyron Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

À la Toussaint, des ventes de denrées avaient lieu dans certaines paroisses afin de financer des messes pour les âmes du Purgatoire. Dans le Vallon de Marcillac, on collectait surtout du vin auprès des paroissiens.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

René LAVIALE

né en 1923 à Clairvaux.

Transcription

Occitan
Français
« Lo monde donavan de messas e, aquel vin, lo vendiá per dire aquelas messas. Aquò èra lo vin de las armas. N'i a que donavan de blat mès aicí li aviá de vin.
Sabe qu'un jorn un tonton mori(gu)èt e ieu aviái las claus de la cava. Alara, quand passèron per las armas, ieu li di(gu)ère a-z-un, aquò èra lo pèra Nairòlas :
“Quant vo'n donava Augusta ?
– A ben donava un decalitre…”
E ben ieu li di(gu)ère :
“Aquest'annada vo'n dòne dos parce que son sius.”
Èra partit… »
La Toussaint
« Les gens donnaient des messes et, ce vin, il le vendait pour dire ces messes. C’était le vin des âmes. Certains donnaient du blé mais ici il y avait du vin.
Je sais qu’un jour un tonton mourut et moi j’avais les clés de la cave. Alors, quand ils passèrent pour les âmes, moi je dis à l’un d’eux, c’était le père Nayrolles :
“Combien vous en donnait Auguste ?
– Eh bien, il donnait un décalitre...”
Eh bien moi je lui dis :
“Cette année je vous en donne deux parce que ce sont les siens.”
Il était parti... »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...