Lo saumancés

Collecté en 2000 Sur la Commune de Clairvaux-d'Aveyron Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Au début des années 1960 le vignoble de Marcillac était en mauvaise posture (gel, fermeture des mines du Bassin de Decazeville…) mais quelques vignerons passionnés surent lui donner une nouvelle impulsion et de nouveaux débouchés. Ils obtinrent le VDQS en 1965 et l'AOC en 1990.

Le cépage principal est le saumancés (mansois) ou fèr servador. Les frères Gaston (1879-1940) et Gustave (1881-1942) Bessière de Marcillac écrivirent une chanson, “Lo saumancés", pour rendre hommage à ce cépage. Elle fut publiée en 1914 dans Cançons del Roergue.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

LUCIEN CAYROUSE

né en 1921 à Clairvaux.

Transcription

Occitan
Français
« A… mès aquò's pro dificile perque mème nautres, quauques còps, i a de plants que ressemblan bravament lo saumancés alara lo cal bien conéisser per dire de saupre qu'es aquò. Mès aquí risque pas de me trompar perque aquò's pas que de saumancés, tota la vinha. Tota la vinha es en saumancés.
Aquò's un rasim que, d'abituda… Aquò's un rasim, lo genre d'aquò, que a un gròs rasim, es mème tròp gròs per far de bon vin, caldriá pas que sia(gu)èsse tròp gròs. Cal pas que n'i aja de poirit. Li cal pas metre lo poirit premièirament. Aquò's un rasim qu'es pas bon per manjar. Se pòt manjar mès son caractari, a un caractari especial per dire de far lo vin que fasèm.
Aquí as tot a fèt lo tipe del saumancés, aquò's lo veritable tipe, la fuèlha redonda coma aquò. »

Pas de traduction pour le moment.

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...