La tortorèla de Turquia

Collecté en 1992 par CORDAE Sur la Commune de Centrès Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

On trouve deux sortes de tourterelles actuellement dans la région, la tourterelle de Turquie apparue depuis peu et la tourterelle grise.

Lors de notre seconde rencontre avec Eloi Fastré, nous l'avons enregistré dans la cour de sa ferme et il passa près de vingt minutes à charmer une tourterelle de Turquie. Un véritable jeu amoureux proche du courtisement s'établit entre eux ce soir-là. Il était environ 19 h 30. Dès qu'il entendit chanter l'oiseau, il voulut nous montrer son pouvoir de séduction et s'efforça de le faire venir tout près de lui. Il chercha un bout de papier afin de fermer la fuite de ses dents et prit pour cela un bout de sac de ciment. Il commença à l'imiter. La tourterelle volait autour de nous, allait d'un poteau à l'autre, chantant ou rouspétant par moments. La tourterelle passa en criant au-dessus de nos têtes. Un peu désemparée, elle cherchait partout l'oiseau qui lui répondait.

Eloi nous racontait qu’au printemps il faisait venir les merles de la même façon. Il nous précisait à ce propos que les oiseaux ont une ouie très fine. (CORDAE)

Son

ELOI FASTRÉ

né en 1932 à Tayac de Centrès, décédé en 2019.

Transcription

Occitan
Français
« Ten, es aquí qu’arriba…
Se va pausar aquí sus la pilona.
Ten, la vesètz, es aquí.
Sabètz que finta !
Es montada al cap de l'antèna.
Ten, nos passa dessús. »

Pas de traduction pour le moment.

© CORDAE à Cordes (81)

Photo

La tortorèla de Turquia

ELOI FASTRÉ

né en 1932 à Tayac de Centrès, décédé en 2019.

© CORDAE - CORDAE à Cordes (81)

Ethnotexte

ELOI FASTRÉ

né en 1932 à Tayac de Centrès, décédé en 2019.

Transcription

Occitan
Français
« Veiràs que vendrà lèu. Ten, es aquí qu’arriba… Se va pausar aquí sus la pilona… Ten, nos passa dessús… Tòrna partir de delà… Es tornada partir alà mès va tornar… Es aquí que tòrna…
S’es tornada pausar sus l’antena de la television. Sabes que finta é ! Es tornada partir alà… La fariam venir caborda…
S’es pausada, aqueste còp es pus rare, sus la pilona a costat de nautres. Repotega…
La fariam venir caluca. Mais tu sais qu’elle regarde quand elle se pose.
Ela es aquí. Se’n anarà pas se tòrni pas dire que se’n ane.
Es tornada aquí, l’autra. Partirà pas ara. Vau dire a la femna : “Veses, ma copina m’abandona pas.”
Ten, la mestressa es tornada sul cap.
Saufega e finta. Caldriá pas que se pausèssa sul micrò, de còps. La gulhada es pron longa aquí… Se pòt ben que se pausèssa…

[Los mèrles], sòni un pichon, a pena se l’ausissi al fons dels bòsces. E ben sabes que pointa bien. Il me tombe à dix mètres près dans un bois. »

Pas de traduction pour le moment.

© CORDAE à Cordes (81)

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...