Siasca l'ivèrn…

Collecté en 2000 Sur les Communes de Causse-et-Diège, Lanuéjouls Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Faute de musiciens, on faisait danser à la voix en interprétant des pots-pourris, en chantant “al tra-la-la” ou en utilisant des objets du quotidien (peigne, bouteille et cuillères…).

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Albert BROS

né en 1910 à Lanuéjouls.

Transcription

Occitan
Français
« Siasca l'ivèrn, siasca l'estiu,
Cocharai pas soleta.
Siasca l'ivèrn, siasca l'estiu,
Cocharai pas soleta.

Cocharai amb Baptiston
Que me tendrà caldeta.
Me farà de gròs potons,
Al son de sa cabreta.

Siasca l'ivèrn, siasca l'estiu,
Cocharai pas soleta.
Siasca l'ivèrn, siasca l'estiu,
Cocharai pas soleta.

Cocharai amb Baptiston
Que me tendrà caldeta.
Me farà de gratissons
Als pès e las cambetas.

Siasca l'ivèrn, siasca l'estiu,
Cocharai pas soleta.
Siasca l'ivèrn, siasca l'estiu,
Cocharai pas soleta.

Cocharai amb Baptiston
Que me tendrà caldeta.
En tot en repausent
Parlarem d'amoretas.

Siasca l'ivèrn, siasca l'estiu,
Cocharai pas soleta.
Siasca l'ivèrn, siasca l'estiu,
Cocharai pas soleta.

Cocharai amb Baptiston
Que me tendrà caldeta.
M'embraçarà sovent
Al son de sa cabreta. »
Que ce soit l'hiver…
« Que ce soit l'hiver, que ce soit l'été,
Je ne coucherai pas seulette.
Que ce soit l'hiver, que ce soit l'été,
Je ne coucherai pas seulette.

Je coucherai avec Baptistou
Qui me tiendra chaud.
Il me fera de gros baisers,
Au son de sa cabrette.

Que ce soit l'hiver, que ce soit l'été,
Je ne coucherai pas seulette.
Que ce soit l'hiver, que ce soit l'été,
Je ne coucherai pas seulette.

Je coucherai avec Baptistou
Qui me tiendra chaud.
Il me fera des chatouilles
Aux pieds et aux jambes.

Que ce soit l'hiver, que ce soit l'été,
Je ne coucherai pas seulette.
Que ce soit l'hiver, que ce soit l'été,
Je ne coucherai pas seulette.

Je coucherai avec Baptistou
Qui me tiendra chaud.
Et tout en nous reposant,
Nous parlerons d'amourettes.

Que ce soit l'hiver, que ce soit l'été,
Je ne coucherai pas seulette.
Que ce soit l'hiver, que ce soit l'été,
Je ne coucherai pas seulette.

Je coucherai avec Baptistou
Qui me tiendra chaud.
Il m'embrassera souvent,
Au son de sa cabrette. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...