Lo lop e lo violonista

Collecté en 1997 par IOA Sur les Communes de Castelnau Pégayrols, St-Laurent-de-Lévézou Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les histoires relatives à des musicaires suivis par des loups qui s’enfuient au son fortuit de l’instrument sont des récits d’expérience très anciens et très répandus. Il s’agit de récits dont les acteurs et les lieux sont identifiés.

Claude Peyrot (1709-1795), auteur occitan du Millavois, en donne une version en vers, "Lo lop e lo graile", dans Poésies rouergates.

Ethnotexte

ADRIEN ET RAYMONDE MALAVAL

né en 1911 à Castelnau-Pégayrols ; née en 1918 à Saint-Laurent du Lévézou.

Transcription

Occitan
Français
« Un còp, un violonista veniá d'enlai, de jogar, e tornava venir a Castèlnòu. Aquò èra Tomamira, n’i a pas avut cinquanta violonistas aquí a Castèlnòu.
Li avián balhat una fogassa e un lop lo corsava. A mesura que se sarrava, entemenava la fogassa e li ne balhava un tròç. Quand agèt acabat la fogassa pièi se metèt a jogar del violon, aquò li fasquèt paur e lo lop se'n anèt, lo tornèt pas veire. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...