Las trèvas e lo bestial

Collecté en 2000 par IOA Sur les Communes de Castelnau Pégayrols, St-Beauzély Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les trèvas sont des revenants qui se manifestaient de diverses manières afin de contraindre des héritiers à faire dire des messes pour le repos de l'âme d'un défunt. Cette croyance était très répandue jusqu'au début du XXe siècle.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

AIMÉ LABARTHE

né en 1926 à Castelnau-Pégayrols.

Transcription

Occitan
Français
« Los anciens disián que i aviá de trèvas e alara, lo matin, quand anavan per sonhar lo bestial, coma los estacavan a la grépia amb una cadena, los tapavan qu'èran destacats. E disián :
“Ten, la trèva es passada qu'ai trobat lo bestial qu'èra destacat…”
D'autres còps, se fasiá un pauc de bruch en l'amont al plancat, escotavan e disián :
“Ten, la trèva es tornada, qual sap de qué va nos faire duèi ?” »
Les revenants et le bétail
« Les anciens disaient qu'il y avait des revenants et alors, le matin, quand ils allaient soigner le bétail, comme ils les attachaient à la crèche avec une chaîne, ils les trouvaient détachés. Et ils disaient :
“Tiens, le fantôme est passé car j'ai trouvé le bétail détaché…”
D'autres fois, s'il y avait un peu de bruit par là-haut au grenier, ils écoutaient et ils disaient :
“Tiens, le fantôme est revenu, qui sait qu'est-ce qu'il va nous faire aujourd'hui ?” »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...