Lo cambi

Collecté en 1997 Sur les Communes de Castelnau-de-Mandailles, Montpeyroux Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Le linge était en général produit sur place avec la laine des brebis (lana de las fedas), ou avec des fibres végétales : le chanvre (cambi, cambe) et le lin.

On réservait à la culture du chanvre une parcelle de bonne terre appelée canabièira, canibièira ou canabon. Ces terres, fines et faciles à travailler, étaient souvent à proximité de l’eau. Elles sont généralement devenues des jardins potagers.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

DENISE VAYSSET

née Trigosse en 1922 à Cuzuel de Montpeyroux.

Transcription

Occitan
Français
« Aicí lo cultivavan. Cada ostal aviá, apelavan aquò la canibièira : un carradon de bona tèrra. Cultivavan per se far de lençòls, que ne crompavan pas, n'i aviá pas. »
Le chanvre
« Ici, ils le cultivaient. Chaque maison avait, ils appelaient ça la chènevière : un petit carré de bonne terre. Ils le cultivaient pour se faire des draps parce qu’ils n’en achetaient pas, il n’y en avait pas. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...