J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

L’enquant de las armas est une vente aux enchères de produits locaux offerts par les habitants et rachetés par eux, dont le produit sert à payer les messes pour le repos des âmes des morts de la paroisse.

Cette vente se faisait et se fait encore dans certaines de ces paroisses : Sainte-Eulalie d'Olt, Malescombes, Lassouts, Cruéjouls, Le Cambon et Castelnau de Mandailles.

Aujourd’hui, les produits offerts ont quelque peu changé et les enchères, conduites naguère exclusivement en occitan, se sont ouvertes au français.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

LÉONA MONTHEIL

née Ducros en 1921 à Cruéjouls.

Transcription

Occitan
Français
« La venda de las armas, aquò's una venda a las enchèras que se passa lo dimenge après Totsants. Aquò's per far dire de messas pels mòrts.
Lo monde pòrtan aquò que an : una pola, una botelha d'ai(g)ardent, una flor, un lapin, un canard… Enfin aquò que an a l'ostal e aquò se vend a las enchèras. Aquel que ne ditz lo mai, pièi, que an dich un, dos, tres còps, e ben a crompat aquò que se vendiá.
I a de castanhas, i a de noses, i a de mossarons, enfin, tot aquò que l'òm pòt traficar coma aquò.
A ! L'ai totjorn vista far e se fa totjorn.
Mès n'i a pas gaires qu'o fan ara. Sèm pas que tres o quatre parroèssas que fasèm aquò encara dins lo sectur. Ieu crese que a part Cruèjols… I a Cruèjols, Lassots, Senta-Aulariá, Castèlnòu, ieu crese… A part aquelas tres o quatre que conseisse, ieu crese que n'i a pas maissas…
I a d'uòus… Sai pas… De pomas, de blat mème, n'i aviá que portavan de blat. Mès ieu crese que ne pòrtan pas gaire mai ara… Enfin, aquò's a pus près tot aquò que se portava.
Lo revengut, o versan a la caissa de la parroèssa e lo curat se paga las messas dels mòrts amb aquel argent.
Cal va venir aquí per far d'afaires ! Parce que tanplan pagaretz una dotzena d'uòus… Se val dètz francs a l'espiçariá, la pagaretz trenta-cinc, quaranta francs, cinquanta, aquò depend. Non, non, cal va venir aquí per far d'afaires ! »
La vente pour les âmes
« La vente pour les âmes, c'est une vente aux enchères qui se déroule le dimanche après Toussaint. C'est pour faire dire des messes pour les morts.
Les gens apportent ce qu'ils ont : une poule, une bouteille d'eau-de-vie, une fleur, un lapin, un canard… Enfin ce qu'ils ont à la maison et cela se vend aux enchères. Celui qui surenchérit, ensuite, quand ils ont dit une, deux, trois fois, eh bien il a acheté ce qui se vendait.
Il y a des châtaignes il y a des noix, il y a des champignons, enfin, tout ce que l'on peut trouver comme ça.
Ah ! Je l'ai toujours vue se faire et elle se fait toujours.
Mais il n'y en a pas beaucoup qui le font encore. Nous ne sommes que trois ou quatre paroisses à le faire encore dans le secteur. Moi je crois que à part Cruéjouls… Il y a Créjouls, Lassouts, Sainte-Eulalie, Castelnau, je crois… À part ces trois ou quatre que je connais, je crois qu'il n'y en a pas plus…
Il y a des œufs… Je ne sais pas… Des pommes, du blé même, il y en a qui apportaient du blé. Mais je crois qu'ils n'en apportent plus beaucoup maintenant… Enfin, c'est à peu près tout ce qu'on apportait.
Le revenu, ils le versent à la caisse de la paroisse et le curé paye les messes pour les morts avec cet argent.
Il ne faut pas venir ici pour faire des affaires ! Parce qu'aussi bien vous payerez une douzaine d'œufs… Si elle vaut 10 francs à l'épicerie, vous la payerez 35, 40 francs, 50, ça dépend. Non, non, il ne faut pas venir ici pour faire des affaires ! »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...