La lana

Collecté en 1994 par IOA Sur la Commune de Castelmary Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Avec la mise en culture des puègs, les grands troupeaux ont fait place à de nombreux petits troupeaux familiaux. Il s'agissait d'un élevage orienté vers la production de laine (lana) et d'agneaux (anhèls).

La laine avait une valeur domestique et commerciale qu’elle a perdue de nos jours. On la vendait, on la faisait filer aux filatures du pays comme celle de la famille Icher au Pont de Cirou, on en faisait des couvertures piquées et des matelas… Quelquefois, on en filait un peu à la quenouille (conolha) et au fuseau (fuse) ou au rouet (torn) pour tricoter.

Ethnotexte

Charles GRANIER

né en 1924 à Lengautrinie de Castelmary, décédé en 2011.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...