Lo pesquièr

Collecté en 1998 par IOA Sur la Commune de Castanet Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

L’irrigation (asagar) des prairies (prats, pradas) à l’aide de besalas jouait un rôle important car l’eau était considérée comme un engrais, surtout lorsque l’on versait du fumier dans les étangs d’alimentation (pesquièrs). Los dreches d’aiga étaient déjà réglementés au Moyen Age. On allait parfois au tribunal : plaijavan.

On entretenait les besalas au talhaprat.

Far una batuda signifie étanchéifier le pesquièr avec de la terre argileuse (tèrra riala).

Ethnotexte

FLORENT, JEAN ET ROGER DANGLES

nés en 1936, 1933 et 1925 à Planestin de Lardeyrolles de Castanet.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...