Lo naduèlh dins lo codièr

Collecté en 1998 par IOA Sur la Commune de Castanet Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

En pays d’élevage aux hivers longs, la provision de foin était essentielle et mobilisait toutes les énergies pendant l’été. On embauchait parfois des équipes (còlas) de faucheurs (dalhaires). 

L’aiguisage de la faux (picar la dalha) nécessitait du matériel spécialisé et un certain savoir-faire. Les faucheurs (dalhaires) portaient leur pierre à aiguiser (cot) à la ceinture, dans un étui en bois (codièr).

Les premières faucheuses arrivèrent aux alentours de la Guerre de 14.

Lo naduèlh est un orvet.

Ethnotexte

FLORENT, JEAN ET ROGER DANGLES

nés en 1936, 1933 et 1925 à Planestin de Lardeyrolles de Castanet.

Transcription

Occitan
Français

« Metián un naduèlh, una sèrp, dins lo codièr, mès disián que caliá far atencion de se talhar pas. I metián atanben de vinagre amb d’ai(g)a. La cot asugava mai coma aquò. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...