Lo lach al riu

Collecté en 1998 par IOA Sur la Commune de Castanet Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Dans tous les pays et à toutes les époques, les jeteurs de sorts (sorcelors, ensorcelaires) et autres emmascaires, empatufaires ou devinhaires ont fait partie de la sociabilité locale.

Il existait plusieurs techniques pour se protéger des sorciers : porter un vêtement à l'envers, faire cuire des clous, frapper un vêtement au sol, réciter une formule, porter plusieurs couvre-chefs à la fois, arracher des choux dans le potager (òrt) du jeteur de sorts pour les donner aux bêtes ensorcelées, utiliser de l’eau bénite…

Ethnotexte

ROLAND CROS

né en 1922 au moulin de Pageses de Castanet.

Transcription

Occitan
Français

« N’i aviá un autre que ensorcelava lo lach, lo lach virava. Alara un lor ensenhèt lo remèdi :

“Quand auretz molze(g)ut, metretz de lach dins una botelha e metretz la botelha dins lo riu e, amb un pal tustaretz sus la botelha. Mès cal que quauqu’un ane escotar chas el.”
Cada còp que los autres fotián un còp de pal sus la botelha, l’autre fotiá un bramal ! »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...