Lo jotièr

Collecté en 1998 par IOA Sur la Commune de Castanet Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les treçons, taureaux (braus) de 3 ans, étaient châtrés (sanats, asegats) et destinés au dressage pour le travail. Dresser se dit dondar et joindre jónger.

Le bœuf est lo buòu, une paire de bœufs un parelh de buòus.

Pour fabriquer les jougs, on faisait appel à un jougtier : lo jotièr. 

Habituellement, il venait sur place pour fabriquer les jougs sur mesure. Il fallait tenir compte de la taille des bêtes (bœufs ou vaches) ainsi que de leur morphologie.

La redonda est l'anneau qui reçoit le bout du timon (pèrga). Celui-ci est maintenu par une cheville (cavilha, ataladoira) en acacia ou en buis (bois). Littéralement, redonda signifie ronde.

Las julhas sont les longes de cuir qui permettaient d'attacher le joug sur la tête des bêtes. Les frontaux sont appelés coissins.

Ethnotexte

FLORENT, JEAN ET ROGER DANGLES

nés en 1936, 1933 et 1925 à Planestin de Lardeyrolles de Castanet.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...