Lo flagèl

Collecté en 1998 par IOA Sur la Commune de Castanet Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

En attendant les battages (l'escodre), les gerbes étaient entreposées dans de grands gerbiers (garbièiras, plonjons), près de l'aire à battre (sòl).

Les fermes disposaient en général d'une aire de battage pavée. Dans les villages, il y avait parfois un sòl commun. 

Dans les temps anciens, on battait le grain à la latte (lata, pèrga) d’origine celtique ou au fléau (flagèl) d’origine latine. 

Les lattes étaient souvent en houx (grifol).

On utilisait un drap de vannage appelé lençòl, lençòla ou borràs.

On frappait en cadence, face à face, et une personne retournait les épis jonchant le sol (airada, solada).

Ethnotexte

ELIE BOU

né en 1926 à La Crouzette de Castanet.

Transcription

Occitan
Français

« Aviái pas que cinc o sièis ans, escodián al flagèl e pièi lo passavan al ventador per dire de tirar la salopariá. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...