Las còlas de missonièrs

Collecté en 1998 par IOA Sur la Commune de Castanet Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les moissons mécanisées ont succédé aux moissons avec la falç ou lo volam autour de la Première Guerre mondiale. 

Les grosses exploitations embauchaient des équipes de moissonneurs (còlas de missonièrs) dont le responsable était appelé colièr. Ces còlas se déplaçaient vers le nord, à mesure que les céréales mûrissaient. Ils travaillaient en cadence, en chantant.

Les missonièrs portaient leur pierre à aiguiser (cot) à la ceinture (cencha), dans un étui en bois (codièr).

La concurrence entre les còlas était vive et pouvait aller jusqu’à la détérioration du matériel des rivaux.

Ethnotexte

FLORENT, JEAN ET ROGER DANGLES

nés en 1936, 1933 et 1925 à Planestin de Lardeyrolles de Castanet.

Transcription

Occitan
Français

« Lo grand-pèra montava de còlas e partián dins lo causse, anavan missonar ambe la falç.

Entre còlas, se fasián la guèrra. N’i a que lor passavan una sòuta de coire per lor brecar la falç e podián pas pus asugar. Caliá tornar enlevar un ruban a la falç e asugar ambe la cot. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...