En tornent de Perpinhanh

Collecté en 2000 Sur la Commune de Castanet Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Si le thème quelque peu grivois de cette chanson se prête bien à l'animation d'un repas de noce, elle fait aussi allusion aux migrations de métier et pouvait servir de chant de travail, en l'occurrence de missonièira.

Les missonièiras sont des chants de moissons dont le rythme assez lent s'accordait au travail des moissonneurs.

Anciennement attestée, cette chanson existe en de nombreuses variantes en Rouergue et dans les autres provinces occitanes.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

FLORENT ET JEAN DANGLES

né en 1936 à Planestin de Lardeyrolles (Castanet) ; né en 1933 à Planestin de Lardeyrolles (Castanet).

Transcription

Occitan
Français
« En tornent de Perpinhan, (bis)
L’un i pèrd e l’autre i ganha,
Ai, ai, ai, aquò rai !
L’un i pèrd e l’autre i ganha,
Aquò rai !

Rencontrèri un ostalon (bis)
Li aviá doas polidas domaisèlas,
Ai, ai, ai, aquò rai !
Li aviá doas polidas domaisèlas,
Aquò rai !

L’una m’invita a sopar, (bis)
E l’autra a cochar amb ela,
Ai, ai, ai, aquò rai !
E l’autra a cochar amb ela,
Aquò rai !

“Pel sopar refusi pas, (bis)
Mès si fa(gu)èt per la cochada,
Ai, ai, ai, aquò rai !
Mès si fa(gu)èt per la cochada,
Aquò rai !

Cocharai a un canton, (bis)
Mès sus un braçat de palha,
Ai, ai, ai, aquò rai !
Mès sus un braçat de palha,
Aquò rai !”

Vèrs environ mièjanuèch, (bis)
La palha s’es alucada,
Ai, ai, ai, aquò rai !
La palha s’es alucada,
Aquò rai !

E lo paure malurós, (bis)
S’es cramat tota la barba,
Ai, ai, ai, aquò rai !
S’es cramat tota la barba,
Aquò rai !

“S’èras vengut ambe ieu, (bis)
La te seriás pas cramada,
Ai, ai, ai, aquò rai !
La te seriás pas cramada,
Aquò rai !”

Aquò èra la nòstra mamà que la nos aviá apresa, que la cantava de còps e la cantàvem amb ela. »
En revenant de Perpignan
« En revenant de Perpignan, (bis)
L’un y perd et l’autre y gagne,
Aïe, aïe, aïe, pas de problème !
L’un y perd et l’autre y gagne,
Pas de problème !

Je rencontrai une petite maison, (bis)
Il y avait deux jolies demoiselles,
Aïe, aïe, aïe, pas de problème !
Il y avait deux jolies demoiselles,
Pas de problème !

L’une m’invite à souper, (bis)
Et l’autre à coucher avec elle,
Aïe, aïe, aïe, pas de problème !
Et l’autre à coucher avec elle,
Pas de problème !

“Pour le souper, je ne refuse pas, (bis)
Mais pas pour coucher,
Aïe, aïe, aïe, pas de problème !
Mais pas pour coucher,
Pas de problème !

Je coucherai dans un coin, (bis)
Sur une brassée de paille,
Aïe, aïe, aïe, pas de problème !
Sur une brassée de paille,
Pas de problème !”

Vers environ minuit, (bis)
La paille s’est allumée,
Aïe, aïe, aïe, pas de problème !
La paille s’est allumée,
Pas de problème !

Et le pauvre malheureux (bis)
S’est brûlé toute la barbe,
Aïe, aïe, aïe, pas de problème !
S’est brûlé toute la barbe,
Pas de problème !

“Si tu étais venu avec moi, (bis)
Tu ne te la serais pas brûlée,
Aïe, aïe, aïe, pas de problème !
Tu ne te la serais pas brûlée,
Pas de problème !”

C’était notre maman qui nous l’avait apprise, qui la chantait parfois, et nous la chantions avec elle. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...