Les tustets

Collecté en 2000 Sur la Commune de Cassuéjouls Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Pendant la semaine sainte, on disait que les cloches partaient à Rome. Les enfants annonçaient alors les offices au moyens de crécelles, cornes et autres instruments sonores dans les rues du village.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Alexandre CALMELS

né en 1925 à La Barthe de Cassuéjouls.

Transcription

Occitan
Français
« Alara, lo jòus sant, quand las campanas èran partidas, aquò èra los tustets, qu’apelavan aquò. E alara, las femnas, las joves mamàs, prenián los enfants a Cassuèjols per les far veire a la messa, en l'amont, e li aviá una messa pels tustets. E totes les gaminasses qu'avián dotze, tretze o catòrze ans, preniam l'esquila o d'espèças de… Cossí o apelavan ? De còrnas per remplaçar las campanas. Voilà. »
Les heurtoirs
« Alors, le jeudi saint, quand les cloches étaient parties, il y avait ce que l'on appelait les tustets.Et alors, les femmes, les jeunes mamans, emmenaient leurs enfants à Cassuéjouls pour les montrer à la messe, là-haut, il y avait une messe pour les tustets.Et tous les gamins qui avaient douze, treize ou quatorze ans, nous prenions la clochette ou des espèces de... Comment ils appelaient ça ? Des cornes pour remplacer les cloches. Voilà. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...