Las rogacions

Collecté en 2000 Sur la Commune de Cassuéjouls Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Pour les rogations, avant l’Ascension, on allait en procession bénir les trois principales croix du village. On disait que quand il pleuvait pour les rogations, les moissons se mouillaient.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Alexandre CALMELS

né en 1925 à La Barthe de Cassuéjouls.

Transcription

Occitan
Français
« Fasián cada matin una messa, tres o quatre jorns de sèja, e fasián de capèlas. Alara anavan… Lo curat partiá ambe lo… Sai pas cossí o apelavan, aquò… Me rapèle pas plus. Partiá e s'anava a-n-aquelas capèlas, s'aginolhar en l'amont, dire quauquas pregàrias.
I a de dictonsqu'encara ni duran, que disián atau :
“Quand plòu sus la capèla,
Plòu sus la gavèla.” »
Les rogations
« Ils faisaient chaque matin une messe, trois ou quatre jours de suite, et ils faisaient des reposoirs. Alors, ils allaient... Le curé partait avec le... Je ne sais pas comment ça s’appelait, ça... Je ne me souviens plus. Il partait et il allait à ces reposoirs, s’agenouiller là-haut, dire quelques prières. Il y a des dictons qui ont encore cours, qui disent comme ça :
“Quand il pleut sur le reposoir,
Il pleut sur la javelle.” »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...