Lo Drac e la cavala

Collecté en 1996 Sur les Communes de Cassagnes-Bégonhès, Meljac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Le Drac est un personnage fantastique parfois farceur ou moqueur, souvent inquiétant. Il avait la faculté de se transformer en animal ou en objet. Esprit aquatique chez les Romains, on disait qu'il était le fils du Diable.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

GEORGETTE GINESTE

née Boyer en 1931 à Meljac.

Transcription

Occitan
Français
« Aquò’s una istoèra de Drac. La miá memè lo me racontava.
Aquò èra un òme qu’aviá una cavala e la fasiá plan trabalhar. E, encara lo ser, la preniá per anar velhar. E aquela cavala començava d’èstre un pauc fatigada, n’aviá marra de totjorn èstre en trenh de se promenar.
E lo Drac li di(gu)èt :
“E ben ieu te vau adujar.”
E quand parti(gu)èt lo ser, di(gu)èt a son mèstre :
“Ieu aimariái plan anar beure un còp.”
L’òme, tot estonat, di(gu)èt :
“M’enfin, mès… la cavala parla ara ?
– Eh oui ! Mès amèna-me aquí al pè del pesquièr perque ieu ai set.
– Bon, se aquò’s pas qu’aquò, i te vau amenar.”
Alara se baissèt per beure un còp e lo cavalièr esperava.
Alara la cavala di(gu)èt :
“A, m’as plan fach susar ! E ben ieu, ara, te vau far solhar !” »
Le Drac et la jument
« C’est une histoire de Drac. Ma mémé me le racontait.
C’était un homme qui avait une jument et qui la faisait bien travailler. Et, le soir encore, il la prenait pour aller veiller. Et cette jument commençait à être un peu fatiguée, elle en avait marre de toujours être en train de se promener.
Et le Drac lui dit :
“Eh bien moi, je vais t’aider.”
Et quand il partit le soir, elle dit à son maître :
“Moi, j’aimerais bien aller boire un coup.”
L’homme, tout étonné, dit :
“Mais enfin, mais… ma jument parle maintenant ?
– Eh oui ! Mais amène-moi à côté de cet étang parce que moi j’ai soif.
– Bon, si ce n’est que ça, je vais t’y amener.”
Alors, elle se baissa pour boire un coup et le cavalier attendait.
Alors, la jument dit :
“Ah, tu m’as bien fait transpirer ! Eh bien moi, maintenant, je vais te faire patauger !” »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...