Joan de Bodon

Collecté en 2000 Sur les Communes de Cassagnes-Bégonhès, Durenque Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Jean Boudou (1920-1975), célèbre écrivain occitan du Rouergue, fut instituteur à Durenque en 1942 puis de 1946 à 1949.

L'emploi du mot “patois” était général pour désigner toute langue parlée sur le territoire français autre que la langue française. Ce terme péjoratif fut pourtant adopté par des populations auxquelles personne n'avait jamais expliqué l'origine véritable de l'idiome qu'elles employaient au quotidien.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

RENÉ CALVET

né en 1930 au Vitarel de Durenque, décédé en 2018.

Transcription

Occitan
Français
« Mas prumièiras annadas d’escòla se passèron a Cannac. Cannac, aquò’s un pichon vilatge que depend de la comuna de Durenca.
A l’escòla de Durenca, ieu èri ambe los bèles, c’est-à-dire ambe Monsur Joirís e aquò èra Joan de Bodon que nos fasiá la morala, lo matin, e nos susvelhava dins la recreacion, fa qu’ai plan conescut Joan de Bodon.
Lo patoès èra plan en vòga, plan en cors, mèmes a l’escòla, comprenètz ben que Bodon nos defendiá pas lo patoès, ni mai Monsur Joirís. »
Jean Boudou
« Mes premières années d’école se passèrent à Cannac. Cannac, c’est un petit village qui dépend de la commune de Durenque.
À l’école de Durenque, j’étais avec les grands, c’est-à-dire avec Monsieur Jouyris et c’était Jean Boudou qui nous faisait la morale, le matin, et il nous surveillait à la récréation, ça fait que j’ai bien connu Jean Boudou.
Le patois était très en vogue, très en cours, même à l’école, vous comprenez bien que Boudou ne nous interdisait pas le patois, ni même Monsieur Jouyris. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...