Quand te disiái de venir…

Collecté en 2000 Sur les Communes de Capdenac-Gare, Montsalès Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Le respect dû aux morts n'empêchait pas l'existence de parodies du sacré raillant les abus de certains paroissiens.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Paulette MOURGUES

née Belvèze en 1930 à Montsalès, décédée en 2018.

Transcription

Occitan
Français
« Aquò èra çò que cantava lo curè quand anava far la levada del còrs perque a l'epòca li aviá de curès dins totas las parròquias e anavan a domicile far la levada del còrs.
Alèra s'aprochava de aquel qu'èra mòrt e cantava :
“Quand te disiái de venir,
Voliás pas venir,
Mès ara que te veni quèrre,
Te calrà ben me sègre.
S'aviás mai manjat e mai be(g)ut,
Tot aquò te seriá pas vengut.
S'aviás be(g)ut de pus braves còps de vin,
Ara t'anariam pas ensevelir.” »
Quand je te disais de venir…
« C'était ce que chantait le curé quand il allait faire la levée du corps car à l'époque il y avait des curés dans toutes les paroisses et ils allaient à domicile faire la levée du corps.
Alors il s'approchait de celui qui était mort et il chantait :
“Quand je te disais de venir,
Tu ne voulais pas venir,
Mais maintenant que je viens te chercher,
Il te faudra bien suivre.
Si tu avais plus mangé et plus bu,
Tout cela ne te serait pas venu.
Si tu avais bu plus de bons coups de vin,
Aujourd'hui nous n'irions pas t'ensevelir.” »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...