Lo boièr

Collecté en 2000 Sur les Communes de Capdenac-Gare, Montsalès, Villeneuve-d'Aveyron Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Cette chanson est très ancienne et très répandue dans le domaine occitan. Certains l'attribuèrent à l'époque cathare.

Elle a été assez largement diffusée dans les écoles et fut utilisée dans le film "Cyrano de Bergerac" de Jean-Paul Rappeneau en 1990.

Ce chant est illustré par un film tourné en 1964 par André Andrieu au Mas de Combies et aux Prades sur la commune de Villeneuve.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

PAULETTE MOURGUES

née Belvèze en 1930 à Montsalès, décédée en 2018.

Transcription

Occitan
Français
« Quand lo boièr ven de laurar, (bis)
Ven de laurar,
Planta aquí l'agulhada,
E tralala, lalalalala, lala,
Planta aquí l'agulhada.

Tròba Margòt al pè del fuòc, (bis)
Al pè del fuòc,
Tota desconsolada,
E tralala, lalalalala, lala,
Tota desconsolada.

“Mès s'es malauda, di(g)a-z-o, (bis)
Mès di(g)a-z-o,
Te farem un potatge,
E tralala, lalalalala, lala,
Te farem un potatge.

Amb una raba e un caulet, (bis)
E un caulet,
E una alauseta magra,
E tralala, lalalalala, lala,
Amb una alauseta magra.”

Aviá tetat lo robinet, (bis)
Amai s'èra bandada,
E tralala, lalalalala, lala,
Amai s'èra bandada.

“Quand serai mòrta, enterra-me, (bis)
Enterra-me,
Al pus fons de la cava,
E tralala, lalalalala, lala,
Al pus fons de la cava.

Los pès virats vas la paret, (bis)
Lo cap jos la canèla,
E tralala, lalalalala, lala,
Lo cap jos la canèla.

Los pele(g)rins, quand passaràn, (bis)
Prendràn d'ai(g)a signada,
E tralala, lalalalala, lala,
Prendràn d'ai(g)a signada.

Diràn un Patere un Ave,(bis)
Per la paura Bernada,
E tralala, lalalalala, lala,
Per la paura Bernada.

Que n'es anada al Paradís, (bis)
Al Cèl ambe sas cabras,
E tralala, lalalalala, lala,
Al Cèl ambe sas cabras.” »
Le bouvier
« Quand le laboureur vient de labourer, (bis)
Vient de labourer,
Il planta là son aiguillon,
Et tralala, lalalalala, lala,
Il planta là son aiguillon.

Il trouve Margot au coin du feu, (bis)
Au coin du feu,
Toute attristée,
Et tralala, lalalalala, lala,
Toute attristée.

“Mais si tu es malade, dis-le, (bis)
Mais dis-le,
Nous te ferons un potage,
Et tralala, lalalalala, lala,
Nous te ferons un potage.

Avec une rave et un chou, (bis)
Et un chou,
Et une alouette maigre,
Et tralala, lalalalala, lala,
Avec une alouette maigre.”

Elle avait bu au robinet, (bis)
Et elle s'était saoulée,
Et tralala, lalalalala, lala,
Et elle s'était saoulée.

“Quand je serai morte, enterre-moi, (bis)
Enterre-moi,
Au plus profond de la cave,
Et tralala, lalalalala, lala,
Au plus profond de la cave.

Les pieds tournés vers le mur, (bis)
La tête sous le robinet du tonneau,
Et tralala, lalalalala, lala,
La tête sous le robinet du tonneau.

Les pèlerins, quand ils passeront,
Prendront de l'eau bénite,
Et tralala, lalalalala, lala,
Prendront de l'eau bénite.

Ils diront un Pateret un Ave,(bis)
Pour la pauvre Bernade,
Et tralala, lalalalala, lala,
Pour la pauvre Bernade.

Qui est allée au Paradis, (bis)
Au Ciel avec ses chèvres,
Et tralala, lalalalala, lala,
Au Ciel avec ses chèvres.” »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...