A Tolosa cal anar…

Collecté en 2000 Sur les Communes de Capdenac-Gare, Montsalès, Villeneuve-d'Aveyron Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

On appelle molinièiras les chansons mettant en scène les meuniers. Ces chansons sur les moulins, les meuniers (molinièrs) et les meunières (molinièiras) ont toujours un contenu équivoque.

Celle-ci, appelée aussi "Cançon del rodet" et attestée dans la plupart des pays rouergats, est interprétée dans la région de Rignac accompagnée de gestes imitant le mouvement des meules (mòlas) en faisant tourner une assiette sur la pointe d'un laguiole, à l'aide d'un torchon. Vers Naucelle, on la chante en tapant le fond d'un verre sur la table en un mouvement circulaire.

Ce chant est illustré par un film tourné en 1963 par André Andrieu au Mas de Combies sur la commune de Villeneuve.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

PAULETTE MOURGUES

née Belvèze en 1930 à Montsalès, décédée en 2018.

Transcription

Occitan
Français
« A Tolosa cal anar,
Per far un tan long voiatge. (bis)

A Tolosa i a un tan bèl molin de vent,
Que fa farina en tot temps.

Dins aquel tan bèl molin,
I a una polida molinièra. (bis)

“Diriatz-vos la molinièra,
Volriatz-vos lo(g)ar un vailet,
Per far virar lo rodet ? (bis)

– Lo vailet que ieu n'ai lo(g)at,
L'ai lo(g)at a ma manièra. (bis)

El petaça, el m'embraça,
El cotura, el moldura,
El fa virar lo rodet,
N'ai aquí pro bon vailet.”

L'ai convidat a sopar,
A manjar una pola grassa. (bis)

E de vin a plenas tassas,
En atendent lo vent vendrà,
E lo rodet virarà. (bis) »
À Toulouse il faut aller…
« À Toulouse il faut aller,
Pour faire un si long voyage. (bis)

À Toulouse il y a un si grand moulin à vent,
Qui fait de la farine tout le temps.

Dans ce si grand moulin,
Il y a une jolie meunière. (bis)

“Diriez-vous la meunière,
Voudriez-vous louer un domestique,
Pour faire tourner la turbine ? (bis)

– Le domestique que j'ai loué,
Je l'ai loué à ma manière. (bis)

Lui il ravaude, lui il m'embrasse,
Lui il coud, lui il prend le prix de la mouture,
Lui il fait tourner la turbine,
J'ai là un assez bon domestique.

Je l'ai invité à souper,
À manger une poule grasse. (bis)

Et du vin à pleines tasses,
En attendant le vent viendra,
Et la turbine tournera. (bis) »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...