Lo lop e lo musicaire

Collecté en 2000 Sur les Communes de Cantoin, Rodez Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Casimir se souvient de deux récits du loup et du musicien. Ces deux récits s'inscrivent souvent dans une seule et même histoire. Il s'agit généralement de l'histoire d'un musicien suivi par des loups alors qu'il rentre chez lui dans la nuit. Le musicien commence par distribuer aux loups une fouace reçue en cadeau. La fouace achevée, son instrument de musique émet un son fortuit au passage d'un muret et met les loups en fuite. Le musicien regrette alors de ne pas avoir joué de son instrument plus tôt…

On notera que Casimir appelle l'instrument (on ne sait pas lequel) la musica.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

CASIMIR BOYER

né en 1923 à Rodez.

Transcription

Occitan
Français
« Aquò èra un musicien que veniá de jo(g)ar una nòça, quoi,e dintrava. Tot en un còp, s'avisa que aviá un lop que lo seguiá. E pièi, total, tombèt dins una rega e la musica fasquèt un son. Al bruch del son, lo son, lo lop se virèt. E alara, quand vigèt aquò, se metèt a jogar e vigèt pas plus de lop.
E n'i aviá un altre, un altre còp, que aquò èra de fo(g)assa que li aviá donat. La fo(g)assa amusava lo lop, d'aquel temps arribèt atau. »
Le loup et le musicien
« C’était un musicien qui venait de jouer dans une noce, quoi, et il rentrait. Tout à coup, il se rend compte qu’un loup le suivait. Et puis, finalement, il est tombé dans un sillon et l'instrument a émis un son. Au bruit du son, le son, le loup s’est retourné. Et alors, quand il a vu ça, il s’est mis à jouer et il n’a plus vu de loup.
Et il y en avait un autre, une autre fois, c’était de la fouace qu’il lui avait donné. La fouace amusait le loup, pendant ce temps il est arrivé comme ça. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...