Fiauar

Collecté en 1998 par IOA Sur les Communes de Cantoin, Ste-Geneviève-sur-Argence Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

La laine avait une valeur domestique et commerciale qu’elle a perdue de nos jours.

On la vendait, on la faisait filer aux filatures du pays, on en faisait des couvertures piquées et des matelas…

Quelquefois, on en filait un peu à la quenouille (conolha, conolhe) et au fuseau (fuse) ou au rouet (torn, rodet) pour tricoter.

Les femmes restaient rarement inactives. Elles filaient en gardant les bêtes.

Jeanne se souvient qu'il y avait une carderie à La Devèze.

On notera la vocalisation du "l" de fialar (filer) en "u" : fiauar. Cette particularité linguistique se retrouve dans tout le nord du département : ostal / ostau, lençòl / lençòu, ola / oua…

Ethnotexte

JEANNE CHAUDIÈRES

née Bes en 1925 à Vergnoles de Sainte-Geneviève.

Transcription

Occitan
Français
« Dins lo temps, fiauavan de lana.
La portavan a cardar a La Devesa, a la cardariá.
Cadun fasiá son fièu aprèssa. Avián un torn e un pichon fuse e torcián la lana. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...