Lo boièr

Collecté en 1994 par CORDAE Sur les Communes de Campuac, Golinhac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Henriette Catusse est née et demeure encore aujourd'hui au petit hameau de Saint-Rame qui possède la particularité de dépendre de la commune de Golinhac, canton d'Entraygues et de la paroisse de Campuac, canton d'Estaing.

Elle et son mari, Eugène Catusse, détiennent des répertoires de chants et de contes d'une grande richesse qui seront publiés dans l'ouvrage sur le canton d'Entraygues et dans le tome III de l'Anthologie du Conte Populaire Occitan en Midi-Pyrénées.

Il nous paraissait important toutefois de publier d'ores et déjà une première chanson d'Henriette Catusse, d'autant plus que le hameau de Saint-Rame est beaucoup plus proche de Campuac que de Golinhac.

Cette version du Boièr est très différente des versions habituelles, même si elle reste incomplète au niveau des paroles. (CORDAE)

Son

HENRIETTE CATUSSE

née Augustin en 1919 à Saint-Rame de Golinha. Décédée en 2014.

Transcription

Occitan
Français
« Quand lo boièr ven de laurar, (bis)
Planta aquí sa gulhada,
A, E, I, Ò, U,
Planta aquí sa gulhada.

Tròba sa femna al pè del fuòc, (bis)
Tota desconsolada,
A, E, I, Ò, U,
Tota desconsolada.

“Se siás malauta, di(g)a-z-o, (bis)
Te farem un potatge,
A, E, I, Ò, U,
Te farem un potatge.

Amb una raba, un caulet, (bis)
Una alauseta magra,
A, E, I, Ò, U,
Una alauseta magra.” »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...