Las manas

Collecté en 2001 par IOA Sur les Communes de Campuac, Espalion, Estaing, Laguiole, St-Côme-d'Olt Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les vaches sans veau, las manas, passaient l’été à la montanha, dans ce qu'on appelait des manadas, gardées par un manièr.

Ethnotexte

ALEXANDRE CAPOULADE

né en 1921 à La Caprice de Laguiole.

Transcription

Occitan
Français
« Plaçàvem quauques cobles a l’estiva. Mès estivàvem bèlcòp de manas, de vacas sans vedèl, de vacas a l’engrais. De còps que i a, montàvem cinquanta manas, coma aquò, a l’estiva. Las manas èran de vacas a l’engrais. Quand davalavan de l’estiva, l’auton, las vendiam a mesura qu’èran grassas. Aquò donava pas tant de trabalh e aquò èra pus interessent. Ara, aquò s’es perdut. La prima, anàvem crompar aquelas manas dins la ribièira. Anàvem jusca Campuac, Estanh, Espaliu, Sant-Cosme. Montàvem aquò enç’amont sus las montanhas e, l’auton, fasiam lo contrari, vendiam en bas. N’ai fach de quilòmestres ! Aviái un can. Aquò partiá a la bochariá a part quauqu’unas que se trobavan prens. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...