Un ser d'una polida nòça… (Lo cosin)

Collecté en 2000 Sur la Commune de Campouriez Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Cette chanson humoristique, ridiculisant un mari déjà cocu au cours de sa nuit de noces, faisait partie du répertoire propre aux mariages.

Son

SIMONE ROUDIÉ

née Maury en 1937 à Paris.

Transcription

Occitan
Français
« Un ser d’una polida nòça :
“Ont metrem jaire lo cosin ? (bis)

– Aval, al fons de la fenèstra,
Aval al près de nòstre lièch.

Aval, al fons de la cambreta,
Aval al près de nòstre lièch.”

Tot recitent lo Pater Noster,
Lo nòvi s’es endurmit. (bis)

E la coquina de la nòvia,
Es anada jaire ambe lo cosin ! (bis)

Lo nòvi se'n desrevilha,
Fasquèt tres còps lo torn del lièch. (bis)

En cresiant d’embraçar la nòvia,
E n’embraçava lo coissin. (bis)

“Marinon, pòrta-me la candela,
Quicòm serà passat aicí ! (bis)

Aquò’s la coquina de la nòvia,
Qu’es anada jaire ambe lo cosin !” (bis)

Metèt lo cap a la fenèstra,
N’entendèt cantar lo cocut. (bis)

“Pesti, fotuda d’òrra bèstia,
De tant matin lo as sachut !” (bis) »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...