Las trochas

Collecté en 2000 par IOA Sur la Commune de Campouriez Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

La pêche, souvent pratiquée avec des techniques prohibées, procurait un complément d’alimentation ou de revenu apprécié.

Les bons braconniers respectaient les équilibres naturels.

Ethnotexte

RAYMOND ROUDIÉ

né en 1932 à Paris.

Transcription

Occitan
Français
« Sautèlas del Bruèlh, contava que, un còp, èra anat a la pesca a Sèlvas, sai pas se aquò èra ambe l’esparvièr o cossí o aviá fach, aviá atapadas doas trochas. Dos fotrals de trochas ! Mès n'i aviá una que èra pus gròssa que l’altra, la tornèt metre per l’ai(g)a amb un liçon. La laissèt per l’ai(g)a e di(gu)èt : “L’annada que ven serà pus gròssa !” »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...