La cançon de Janeta

Collecté en 2000 par IOA Sur la Commune de Campouriez Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Cette pastourelle est très populaire en Rouergue où elle a été largement diffusée par la Jeunesse agricole catholique.

Dans les chansons comme dans les contes, le loup incarne bien sûr la bête sauvage et féroce mais également le prédateur masculin.

Ethnotexte

DENISE BRASSAC

née Carmarans en 1925 à Campouriez.

Transcription

Occitan
Français
« “Janeta end anarem gardar, (bis)
Per plan passar una oreta lalà ?
O iai, iai, Janeta lalà,
Per plan passar una oreta ?

– Aval, aval al prat barrat, (bis)
I a una tan bèla erbeta,
O iai, iai, Janeta lalà,
I a una tan bèla erbeta.”

Quand sia(gu)èron, aval, al prat barrat, (bis)
L’erbeta sia(gu)èt molhada,
O iai, iai, Janeta lalà,
L’erbeta sia(gu)èt molhada.

Lo pastorèl quitèt son mantèl, (bis)
Per far assetar Janeta,
O iai, iai, Janeta lalà,
Per far assetar Janeta.

Quand li sia(gu)èron pro demorats, (bis)
La nuèch les li atrapava,
O iai, iai, Janeta lalà,
La nuèch les li atrapava.

“De qué me dirà la miá mamà,
De qué me dirà lo miu papà,
Que siache tant demorada ?
O iai, iai, Janeta lalà,
Que siache tant demorada ?

– E li diràs al tiu papà,
E li diràs a la tiá mamà,
Que sans ieu lo lop te manjava,
O iai, iai, Janeta lalà,
Que sans ieu lo lop te manjava.” »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...