J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les anciens se souvenaient des peurs (paurs, pors) dont parlaient leurs grands-parents.

Les trèvas ou trèves sont des revenants qui se manifestaient de diverses manières afin de contraindre les héritiers à faire dire des messes pour le repos de l'âme du défunt.

Cette croyance était très répandue jusqu'au début du XXe siècle.

Pour faire cesser ces phénomènes, on faisait appel au curé.

De même, la tradition orale rapporte que les croix implantées dans les campagnes et la sonnerie de l'angélus chassaient les trèvas.

Ethnotexte

LUCIEN BRAS

né en 1934 à Campouriez, décédé en 2014.

Transcription

Occitan
Français
« Ma maire èra de L’Ostau-Nòu, al ras de Combabison, dins les travèrses. I davalàvem a pè de Sent-Amans e, après Volonzac, i a Pèiralada, i a doas grangetas e i a una crotz blua aquí. Una crotz qu’èra pas bien bèla. Ma maire nos contava que aquí, i aviá quauqu’un de Camporiés que, en tornent davalar de Sent-Amans, aviá vist una trèva dins la nuèch. Aviá vist una bièra ambe de candelas de cada costat. Agèt paur e aquò’s el que plantèt aquela crotz per far partir aquelas trèvas. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...