L'òli de feina

Collecté en 2000 Sur la Commune de Campouriez Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Pendant la Seconde Guerre mondiale, on faisait de l'huile de faine (fruit du hêtre, lo fau) et de l'huile de colza.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

LOUIS CARMARANS

né en 1927 à Combebisou de Campouriez, décédé en 2014.

Transcription

Occitan
Français
« Lo temps de la guèrra, i venián far l'òli de per la montanha. Amassavan de feinas, aquí. La feina, aquò's lo produitdel fau. Amassavan aquelas feinas o de còlza. Fasián d'òli ambe de còlza. E aval, mon paire, ambe las vacas, lor anava davalar les sacs de… per far l'òli, quoi,las feinas o de noses o de còlza. Se podiá pas anar aval a pè, per o portar sus la cropa, e… E lo ser tornava portar l'òli. »
L'huile de faîne
« Pendant la guerre, ils venaient y faire l’huile depuis la montagne. Ils ramassaient des faînes, là. La faîne, c’est le produit du hêtre. Ils ramassaient ces faînes ou du colza. Ils faisaient de l’huile avec du colza. Et là-bas, mon père, avec les vaches, allait leur descendre les sacs de... pour faire l’huile, quoi, les faînes ou des noix ou du colza. On ne pouvait pas aller là-bas à pied, pour porter ça sur le dos, et... Et le soir il rapportait l’huile. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...