L'escodre

Sur la Commune de Campouriez Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

En pays montanhòl, le dépiquage (escodre) était autrefois étalé dans le temps et fait sous abri.

Dans les temps anciens, on battait le grain à la latte (lata) ou au fléau (flagèl).

Les premières machines, appelées cròcapalhas, étaient actionnées soit par des hommes, soit par un manège.

Le dernier jour des battages, on faisait un repas de fête, la solenca.

Cette enquête a été faite par Jean-Pierre Cassagnes.

Ethnotexte

JEAN DELOUVRIÉ

né en 1902, décédé en 1990.

Transcription

Occitan
Français
« Les sers d’escodre, cantavan de vièlhas cançons. Se disputavan un pauc, totes volián escodre les prumièrs. Avián rason per çò que lo qu’escodiá lo dernièr, n’i aviá de malautes. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...