A l'atge de quinze ans

Collecté en 2000 Sur la Commune de Campouriez Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

"A l'atge de quinze ans", "La filha del païsan" ou "La menam la nòstra nòvia" sont des marches nuptiales caractéristiques du Rouergue septentrional. Ce sont toutes trois des chansons traditionnelles de mal-mariées traitant de l'infortune conjugale.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

PAULETTE TARRAL

née Carmarans en 1922 à Camporiez, décédée en 2011.

Transcription

Occitan
Français
« A l’atge de quinze ans,
Roseta se marida, (bis)

Amb un vièlh òme de quatre-vint-dètz ans,
La pichòta Roseta,
Passarà mau son temps.

Lo bon vièlhon la pren,
E la mena a la glèisa : (bis)

“Aicí Roseta, caldrà baissar les uèlhs,
Car es dins l’ostau
Del tiu Bon Dius !”

Lo bon vièlhon la pren,
E la mena a l’aubèrja : (bis)

“Manja Roseta, las calhas e las perdises,
Manja surtot,
Manja a ton apetís !”

Lo bon vièlhon la pren,
E la mena a sa cambra : (bis)

“Aicí Roseta, la cambra e lo grand lièch,
La pichòta Roseta,
I passarem la nuèch !”

Lo lendeman matins,
Roseta se revilha : (bis)

“Aï ! çò di(gu)èt aquela,
Ieu ni cresiave pas
De durmir tota la nuèch !”

Lo vièlhon li respònd,
D’un èrt tot en colèra : (bis)

“Ieu, mon temps passa, mès lo tiu ni vengue,
La pichòta Roseta,
Lo tiu passarà ben !” »
À l’âge de quinze ans…
« À l’âge de quinze ans,
Rosette se marie, (bis)

Avec un vieil homme de quatre-vingt-dix ans,
La petite Rosette,
Passera mal son temps.

Le bon petit vieux la prend,
Et la conduit à l’église : (bis)

“Ici Rosette, il faudra baisser les yeux,
Car c’est dans la maison
De ton Bon Dieu !”

Le bon petit vieux la prend,
Et la conduit à l’auberge : (bis)

“Mange, Rosette, les cailles et les perdrix,
Mange surtout,
Mange selon ton appétit !”

Le bon petit vieux la prend,
Et la conduit à la chambre : (bis)

“Ici Rosette, la chambre et le grand lit,
Petite Rosette,
Nous y passerons la nuit !”

Le lendemain matin,
Rosette se réveille : (bis)

“Aïe ! dit-elle,
Je ne croyais pas
Dormir toute la nuit !”

Le petit vieux lui répond,
D’un air tout en colère : (bis)

“Moi, mon temps passe, que le tien vienne,
Petite Rosette,
Le tien passera bien !” »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...