La calç

Collecté en 1998 par IOA Sur les Communes de Calmont, Camboulazet, Flavin, Rodez Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Pour avoir du froment, il fallut chauler les terres du Ségala. Avant le XXe siècle, les premiers approvisionnements en chaux (calç) se faisaient avec des chars à bœufs (carris de buòus). Les ségalas limitrophes des causses s’approvisionnaient aux fours à chaux (calcièrs) de Bertholène, Flavin, Sévérac, Lunel, Villefranche, Villeneuve, Carmaux…A partir de 1902, l'arrivée de la chaux de Carmaux par le Viaduc du Viaur a permis d'intensifier et de systématiser le chaulage sur le Ségala.

Ethnotexte

EMILE MARTY

né en 1907 à Rodez.

Transcription

Occitan
Français

« [De Cambolàs] anavan quèrre la calç a Flavinh per la semenar per la tèrra. S’arrestavan a Cura-Borsòt per biure un còp. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...