Lo charivari

Collecté en 1997 par IOA Sur les Communes de Calmels-et-Le Viala, Viala-du-Tarn Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Lorsqu’un veuf (viuse) ou une veuve (viusa) se remariait, on organisait de bruyants charivaris (caravalins, carvalins, carivaris, charivaris…).

Cette tradition offensante avait pour but de faire entendre le désaccord supposé du défunt ou de la défunte.

Des chansons étaient parfois écrites pour la circonstance.

Ethnotexte

BASILE ET SIMONE LABIT

né en 1914 au Viala du Dourdou de Calmels et Le Viala ; née Salson en 1920 au Mas de La Nauc du Viala du Tarn.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...