L'aiga de Pentacosta

Collecté en 1992 Sur la Commune de Cabanès Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

L'eau bénie le jour de Pentecôte servait notamment à protéger les futures récoltes.

Ethnotexte

André MOUYSSET

né en 1934 à La Borie-Haute de Cabanès.

Transcription

Occitan
Français
« Per Pentacosta prenián o anavan quèrre una botelha d’ai(g)a benesida a la glèi(s)a e ne metián un bocin a cada camp en faguent lo signe de crotz.

Dins un estable ont li aviá de cavalas una contra l'autra, que se volián pas separar, que se donavan de còps de pè, per las separar i aviá pas moièn, se portavan d'ai(g)a benesida, arrestavan de se petnar… »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...