Solelhon, solelhaire…

Collecté en 2000 Sur la Commune de Brommat Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Cette prière faisant état de la précarité des jeunes bergers (pastrons) a été collectée à plusieurs reprises en Rouergue.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

ANTOINETTE DELARBRE

née Maller en 1920 à Malbo (15).

Transcription

Occitan
Français
« Aquò èra los pastrons, quand èran per las montanhas, que èran pas bien vestits e, quand fasiá missant temps, èran jol missant temps, pardí. Alèra, quand fasiá una esclairada, n'i aviá un, lo pus bèl, que disiá atau :

“Solelhon, solelhaire,
Lo Bon Dius t'esclaire,
Per ieu e per mon fraire,
Que n'avèm ni saile, ni mantèl, ni capèl.” »
Petit soleil, soleil ardent…
« C’était les petits bergers, quand ils étaient dans les montagnes, qu’ils n’étaient pas bien habillés et, quand il faisait mauvais temps, ils étaient sous le mauvais temps, bien sûr. Alors, quand il y avait une éclaircie, il y en avait un, le plus grand, qui disait ainsi :

“Petit soleil, soleil ardent,
Le Bon Dieu t’éclaire,
Pour moi et pour mon frère,
Qui n’avons ni pardessus, ni manteau, ni chapeau.” »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...