La rata plorava…

Collecté en 2002 Sur les Communes de Brasc, St-Affrique Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les séries énumératives ou randonnées étaient faites pour amuser l'assistance et stimuler la mémoire des enfants.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

ELVIA (JULIENNE) MALRIC

née Mazel en 1917 à Brasc.

Transcription

Occitan
Français
« La rata plorava.
La pòrta se durbi(gu)èt e di(gu)èt :
“Per de qué ploràs, rata ?
– Lo rat es crebat e ieu plori…
– E ben ieu fau barra-barra-tanca !”
La sirventa passèt, li di(gu)èt :
“Per de qué fas barra-barra-tanca, pòrta ?
– Per tant que lo rat es crebat, la rata plora, ieu fau barra-barra-tanca !
– E ben ieu còpi lo botelh !”
La font passèt, li di(gu)èt :
“Per de qué as copat lo botelh ?
– Ai copat lo botelh per tant que lo rat es crebat, la rata plora, la pòrta fa barra-barra-tanca e ieu ai copat lo botelh !
– E ben ieu tarissi !”
Lo buòu venguèt :
“Per de qué as tarit ?
– Per de qué ai tarit ? Per de qué lo rat es crebat, la rata plora, la pòrta fa barra-barra-tanca, la sirventa a copat lo botelh e ieu tarrissi !
– E ben ieu me de(s)bani !”
Lo prat li di(gu)èt :
“Per de qué te de(s)banas ?
– Lo rat es crebat, la rata plora, la pòrta fa barra-barra-tanca, la sirventa a copat lo botelh, la font a tarit e ieu me soi de(s)banat !
– E ben ieu sequi !”
Lo fraisse li di(gu)èt :
“Per de qué secas ?
– Lo rat es crebat, la rata plora, la pòrta fa barra-barra-tanca, la sirventa a copat lo botelh, la font a tarit, lo buòu s’es de(s)banat e ieu ai secat !
– E ben ieu me de(s)fuèlhi.” »
La rate pleurait…
« La rate pleurait.
La porte s’ouvrit et dit :
“Pourquoi pleures-tu, rate ?
– Le rat est mort et moi je pleure...
– Eh bien, je me ferme !”
La servante passa, elle lui dit :
“Pourquoi te fermes-tu, porte ?
– Parce que le rat est mort, la rate pleure, moi je me ferme !
– Eh bien moi, je casse la cruche !”
La fontaine passa, elle lui dit :
“Pourquoi as-tu cassé la cruche ?
– J’ai cassé la cruche parce que le rat est mort, la rate pleure, la porte se ferme et moi j’ai cassé la cruche !
– Eh bien moi, je taris !”
Le bœuf vint :
“Pourquoi as-tu tari ?
– Pourquoi ai-je tari ? Parce que le rat est mort, la rate pleure, la porte se ferme, la servante a cassé la cruche et moi je taris !
– Eh bien moi, je quitte mes cornes !”
Le pré lui dit :
“Pourquoi quittes-tu tes cornes ?
– Le rat est mort, la rate pleure, la porte se ferme, la servante a cassé la cruche, la fontaine a tari et moi j’ai quitté mes cornes !
– Eh bien moi, je sèche !”
Le frêne lui dit :
“Pourquoi sèches-tu ?
– Le rat est mort, la rate pleure, la porte se ferme, la servante a cassé la cruche, la fontaine a tari, le bœuf a quitté ses cornes et moi j’ai séché !
– Eh bien moi, je tombe mes feuilles...” »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...