Bona annada !

Collecté en 2000 par IOA Sur les Communes de Brandonnet, Compolibat, Prévinquières Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Au Premier de l'An, les enfants passaient chez les voisins pour leur souhaiter la bonne année en récitant une formule en occitan et ils obtenaient généralement une étrenne.

Parfois, la formule était facétieuse…

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

BERTHE ET PAUL COSTES

née Lafon en 1921 à Compolibat ; né en 1913 à Brandonnet.

Transcription

Occitan
Français
« N'i aviá mai d'una…
– I aviá mai d'un sistème.
– “Te soeti una bona annada acompanhada de fòrça maitas !”
“Te soeti una bona annada acompanhada de fetge d'auca e de quartièrs de piòt !”
– Pfff… aquela d'aquí !
– “Bonjorn, bon an,
Metètz la man a la pòcha,
Sortètz un escut blanc !”
Ne sabi pas mai ieu…
Balhavan una estrena, pas bèla m'enfin… Et voilà.
– Tant pauc que sia(gu)èsse, aquò fasiá plaser. »
Bonne année !
« Il y en avait plusieurs...
– Il y avait plusieurs façons.
– “Je te souhaite une bonne année accompagnée de beaucoup d’autres !”
Je te souhaite une bonne année accompagnée de foie d’oie et de quartiers de dindon !”
– Pfff... celle-là !
– “Bonjour, bon an,
Mettez la main à la poche,
Sortez un écu blanc !”
Je n’en sais pas plus moi...
Ils donnaient une étrenne, pas grosse mais enfin... Et voilà.
– Si peu que ça ait été, ça faisait plaisir. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...