Los dets

Collecté en 2000 Sur la Commune de Bozouls Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les doigts sont désignés de l'auriculaire vers le pouce.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

BERTHIER PIERRE ET BATUT JULIETTE

né en 1929 à Cébals de Bozouls ; née Boudou en 1910 à Longuis de Bozouls.

Transcription

Occitan
Français
« Los dets, los comptàvem pas, totes avián un nom. Sabiam pas compar…
Alara l'apelàvem : Det-menèl, Porta-anèl, Rei-de-totes, Paupa-laissòlas, Closca-pesolh.
Aquò's aquel qu'esclafava los persolhs, lo gròs.
Del-menèl, aquò èra lo pus pichon.
Porta-anèl, portava la baga.
Lo Rei-de-totes, es lo pus bèl, lo pus lòng.
Paupa-laissòlas, sai pas per de qué…
E Closca-pesolh…
Paupa-polse, aquò èra per tastar lo pols.
D'aquel moment, i aviá bravament de pesolhs, alara los caliá tuar.
Ne closcavan bravamenses. »
Les doigts« Les doigts, nous ne les comptions pas, ils avaient tous un nom. Nous ne savions pas compter… Alors nous l'appelions : Doigt-menu, Porte-anneau, Roi-de-tous, Tâte-bouillie, Ecrase-pou.
C'est celui qui écrasait les poux, le gros.
Doigt-menu, c'était le plus petit.
Porte-anneau, il portait la bague.
Le Roi-de-tous, c'est le plus grand, le plus long.
Tâte-bouillie, je ne sais pas pourquoi…
Et Ecrase-pou…
Palpe-pouls, c'était pour sentir le pouls.
À ce moment-là, il y avait beaucoup de poux, alors il fallait les tuer.
Ils en écrasaient beaucoup. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...